Exposition / South colors / Off du NL contest / du 5 au 21 mai

Exposition / South colors / Off du NL contest / du 5 au 21 mai

Dans le cadre des OFF du NL contest 2017 – Le Festival International des Cultures Urbaines de Strasbourg – la PopArtiserie accueillera l’exposition « South colors » du 5 au 21 mai 2017. Le vernissage aura quant à lui lieu le 4 mai à partir de 18h00.

Ils ont vu le jour sous un soleil éclatant, grandi non loin de la garrigue, élevé à la fougasse et encouragé par le chant des cigales. Hazo, Salamech, Siko et Zeklo chantent leur amour de la peinture avec les couleurs du sud.
Issus de la scène graffiti des années 2000, ils perpétuent la tradition des peintres du midi et explorent leurs univers graphiques à travers des propositions originales, autant sur le choix des sujets que sur les supports utilisés.
C’est avec une fougue non dissimulée qu’ils viennent partager un cocktail d’œuvres explosives où la vivacité des couleurs nous enivre des parfums méditerranéens.

Les artistes

Hazo

Découvrant le mouvement graffiti par le lettrage en 2001, ce n’est qu’en 2007 qu’Hazo élargit sa pratique en investissant les murs de sa ville avec des personnages hauts en couleur. Ce vandalisme s’impose comme une évidence, un besoin impulsif tandis que la production en atelier lui permet de magnifier le propos.

Marqué par le graphisme de la BD underground Américaine et franco-belge ainsi que par les pères de l’art urbain comme Basquiat ou Keith Haring, Hazo a su intégrer à son univers cet aspect monstrueux sans tomber dans le cliché ou exagéré. Son trait peut être gras, brut, doux, fin, nerveux et précis et à l’image de son expérience dans le street art, pluriel et surprenant.

HAZO POISSONS

HAZO – POISSONS

Lors de ses voyages, l’esthétique des arts primitifs influence également son graphisme. Les tenues portées lors des vernissages apporte alors une dimension tribale et chamanique contemporaine. La touche chromatique des œuvres d’Hazo, pétillante et électrique, nourrit son univers. Lorsque ses sujets abordent des thèmes tels que la mort ou le vice, la couleur en démystifie la gravité au profit d’un questionnement du réel.

 

Grâce à cet état d’esprit aux influences particulières, on ne peut rester indifférent aux personnages d’Hazo croisés au détour d’une rue, mais surtout, nous retenons cette figure montante de la scène underground montpelliéraine.

Salamech

SALAMECH UN CRI DANS LA NUIT

SALAMECH – UN CRI DANS LA NUIT

Bercé par les cultures urbaines et nourri d’une pratique de graffiti intensive, Salamech propose un univers qui prend vie au gré de l’énergie citadine. Spécialiste de la rue, il pose un regard attentif et décalé sur son environnement. Il puise son inspiration dans le quotidien et confronte son ressenti à un imaginaire collectif et nostalgique.

Affiches lacérées, rideaux métalliques, panneaux d’affichage publicitaire, l’utilisation de supports inattendus est au cœur de sa création. Il transforme cette matière urbaine en œuvres où il manipule textes, lettrages et iconographies populaires contemporaines. Entre mots et matériaux, couleurs et superpositions, l’artiste nous plonge dans un dialogue où signes et empreintes de la ville se mêlent à une poésie de l’instant.

Zeklo

ZEKLO

ZEKLO

Lo aka Zeklo est un artiste peintre tatoueur ayant débuté par le graffiti au début des années 2000. Largement influencé par ce mouvement et ses acteurs, il se construit un style figuratif proche de l’illustration inspiré par l’univers de la rue, l’iconographie du tatouage et des mouvements plus anciens comme la gravure.
Son travail se distingue par une approche très colorée, des thématiques sombres et mélancoliques axées particulièrement sur la réalisation de personnages.

L’exposition

Hazo

Salamech

Zeklo

Siko